Liste des plantes utilisées et vertus reconnues


Ci-dessous une liste de toutes les plantes cultivées et cueillies avec leurs vertus. Cette liste peut vous donner des idées sur les produits vers lesquels vous orienter. Toutes ces informations sont issues d'un savoir traditionnel transmis de générations en générations et reposent également sur des études effectuées par différentes personnes compétentes que vous retrouverez dans l'onglet "Mes sources".

Pour toute information complémentaire n'hésitez pas à nous envoyer un e-mail.


 

Achillée millefeuille (Achillea millefolium)

 

Origine : sauvage

En interne : digestive, carminative, anti-nauséeuse, hémostatique, bactéricide, diurétique, tonifiante, circulatoire, emménagogue, tanique

En externe : astringente pour les plaies ouvertes, anti-inflammatoire, antiseptique, cicatrisante

Partie utilisée : sommités fleuries

Contre-indication : l'huile de macération est photosensibilisante ; plante à ne pas prendre sur une longue durée ; peut accroître les anticoagulant et anti-hypertenseurs

Suggestions d'utilisation : en infusion, en macération huileuse

 

Agastache anisée (Agastache anethiodora)

 

Origine : cultivée

En interne : digestive, fébrifuge

En externe : soulage les irritations cutanées

Parties utilisées : sommités fleuries, feuilles

Contre-indication: aucune

Suggestions d'utilisation : en cuisine, en infusion (thé mexicain), en cataplasmes

 

Aubépine (Crataegus iaevigata)

 

Origine : sauvage

En interne : calme l'hypertension, circulatoire, régularise le cœur, antispasmodique, calmante, diminue les symptômes de la ménopause

Parties utilisées : sommités fleuries, jeunes feuilles, baies

Contre-indication : aucune

Suggestion d'utilisation : en infusion sur le long terme

 

 

Basilic cannelle (Ocinum basilicum)

 

Origine : cultivé

En interne : digestif, carminatif, antitussif

Parties utilisées : feuilles, sommités fleuries

Contre-indication : aucune

Suggestions d'utilisation : en cuisine, en infusion, en sirop, en infusion, en hydrolat

 

Bleuet (Centaurea cyanus)


Origine : cultivée

En interne : diurétique, expectorant, astringent

En externe : adoucissant yeux et peau

Partie utilisée : sommités fleuries

Contre-indiction : aucune

Suggestions d'utilisation : en infusion, en décoction pour collyre, en hydrolat

 

Camomille romaine (Chamaemelum nobile)

 

Origine : cultivée

En interne : stomachique, calmant, carminatif, fébrifuge, emménagogue

En externe : calme les douleurs, antiseptique, désinfectante, cicatrisante, anti-inflammatoire

Partie utilisée : sommités fleuries

Contre-indication : à éviter en début de grossesse

Suggestions d'utilisation : en infusion, en décoction pour collyre, en hydrolat, en huile essentielle

 

Coquelicot (Papaver rhoeas)

 

Origine : sauvage

En interne : fait partie des 7 plantes pectorales (mauve, guimauve, gnaphale, tussilage, coquelicot,violette, bouillon blanc), adoucissante, sudorifique, calmante

Partie utilisée : sommités fleuries

Contre-indication : à haute dose il est hypnotique

Suggestion d'utilisation : en sirop, en infusion

 

Estragon (Artemisia dracunculus)

 

Origine : cultivé

En interne : apéritif, stomachique, antispasmodique, emménagogue, vermifuge, antiseptique

Partie utilisée : feuilles

Contre-indication : aucune

Suggestion d'utilisation : en cuisine, en infusion, en hydrolat, en huile essentielle

 

Églantier fleurs (Rosa canina)

 

Origine : sauvage

En interne : odorante, légèrement laxative, pectorale

Partie utilisée : sommités fleuries , feuilles

Contre-indication : aucune

Suggestion d'utilisation : en sirop, en infusion

 

Fenouil (Foeniculum officinale)

 

Origine : cultivé

En interne : fortifiant, soutien du foie, emménagogue, favorise la lactation, fortifie la vue, carminatif, apéritif, digestif, anti-grippal, antispasmodique, stomachique. Fait partie des 4 "plantes chaudes" stimulant la digestion avec le carvi, le cumin et l'anis.

Parties utilisées : graines, feuilles, racines

Contre-indication : l'huile essentielle à forte dose est convulsivante, à haute dose la plante est excitante.

Suggestion d'utilisation : en cuisine, en infusion, en sirop

 

Framboisier (Rubus idaus)

 

Origine : sauvage

En interne : les feuilles sont riches en vitamines C, en tanin, sels minéraux, astringentes (gorge, voies digestives), diurétiques, adoucissantes, anti-inflammatoire, bonnes contre les nausées de début de grossesse, tonifie l'utérus. Les fleurs sont sudorifiques

Parties utilisées : fruits (pour les gourmands!), feuilles, fleurs

Contre-indication : certaines préfèrent l'éviter en début de grossesse car le framboisier est réputé pour améliorer la tonicité de l'utérus.

Suggestion d'utilisation : en infusions (les allemands l'utilisent en succédanée du thé)

 

Géranium rosat (Pelargonium graveolens)

 

Origine : cultivé

En interne : adoucissant, pectoral

En externe : cicatrisant, anti-infectieux, tonique pour la peau

Parties utilisées : sommités fleuries, feuilles

Contre-indications : aucune

Suggestion d'utilisation : en infusion, en sirop, en hydrolat, en huile essentielle

 

Hélichryse italienne (Helichrysum italicum subsp. angustifolium)

 

Origine : cultivée

En interne : mucolytique, régule le taux de cholestérol

En externe : cicatrisante, soutien de la micro circulation, anti-hématome, anti-coagulante- anti-phlébitique, soutien de tous les types de peaux

Partie utilisée : sommités fleuries

Contre-indication : aucune

Suggestion d'utilisation : en macération huileuse, en décoction, en hydrolat, en huile essentielle

 

Jasmin officinal (Jasminus officinalis)

 

Origine : cultivé

En interne : calme la nervosité, favorise le sommeil, apaise a toux spasmodique

En externe : en macérat s'utilise contre les douleurs d'origine nerveuse

Partie utilisée : sommités fleuries

Contre-indication : aucune

Suggestion d'utilisation : en infusion, en macération huileuse

 

 

Lavande fine sauvage (Lavandula officinalis)

 

Origine : sauvage

En interne : antispasmodique, calmant, stimulant, anti-nauséeuse, diurétique, sudorifique, digestive, pulmonaire

En externe : bactéricide, antifongique, cicatrisante, circulatoire, apaise les douleurs nerveuses et rhumatismales

Partie utilisée : sommités fleuries

Contre-indication : peut être excitante à forte dose

Suggestion d'utilisation : en cuisine, en infusion, en hydrolat, en huile essentielle

 

Livèche (Livisticum officinalis)

 

Origine : cultivée

En interne : aphrodisiaque, digestive, diminue les ballonnements, diurétique

Parties utilisées: feuilles, graines

Contre-indications : photosensibilisante et contre-indiquée pendant la grossesse

Suggestion d'utilisation : en cuisine, en infusion

 

Mauve sylvestre (Malva sylvestris)

 

Origine : cultivée et sauvage

En interne : mucilagineuse, expectorante, adoucissante, anti-inflammatoire, laxative

Parties utilisées : feuilles, sommités fleuries, racines

Contre-indication : laxative à haute dose

Suggestion d'utilisation : en infusion

 

Mélisse (Melissa officinalis)

 

Origine : cultivée

En interne : apaisante, antispamodique, digestive, cholérétique, neuro-sédative. Indiquée contre les spasmes et les nausées de la femme enceinte, les inconforts digestifs divers, les maux de tête. Elle aide les sujets rendus nerveux par la dépression ou la ménopause.

En externe : atténue les douleurs de piqûres d'insectes, son HE est antibactérienne et antifongique.

Contre-indications : son huile essentielle prise à haute dose provoque une baisse de tension, un ralentissement général des fonctions vitales.

Suggestions d'utilisation : en infusion, en hydrolat

 

Menthe poivrée (Mentha piperita)

 

Origine : cultivées

En interne : rafraîchissante, apéritive, digestive, carminative, antispasmodique, diurétique, emménagogue, sudorifique, expectorante, cholagogue, antivirale, calmante

En externe : tonifiante, en massage elle libère des douleurs, cicatrise

Parties utilisées : feuilles

Contre-indication : excitante et aphrodisiaque à forte dose, son HE est neurotoxique à haute dose, l'HE est contre-indiquée aux femmes enceintes, allaitantes et les enfants de moins de 7 ans

Suggestions d'utilisation : en infusion, en sirop, en macération huileuse, en hydrolat, en huile essentielle

 

*Menthe bergamote

 

Propriétés similaires à la menthe poivrée avec une arôme net de bergamote

Partie utilisée : feuilles

Suggestion d'utilisation : en infusion, en sirop

 

*Menthe marocaine

 

Propriétés similaires aux deux autres dans les grandes lignes.

Partie utilisée : feuilles

          Suggestion d'utilisation : en infusion, en sirop, très appréciée pour faire le bien connu thé à la menthe

 

Millepertuis (Hypericum perforatum)

 

Origine  : sauvage

En interne : apaisant, anti-dépressif

En externe : cicatrisant, hémostatique, aseptisant, soulage les douleurs rhumatismales et nerveuses

Partie utilisée : sommité fleurie

Contre-indications : photosensibilisante et interagit avec beaucoup de médicaments

Suggestion d'utilisation : en macération huileuse

 

Ortie dïoique (Urtica dioica)

 

Origine : sauvage

En interne : fortifiante (riche en fer, potassium, silice, magnésium, vitamine A et C), emménagogue,dépurative, hypoglycémiante, régénère le sang, astringente, antihémoragique

Partie utilisée : feuilles

Contre-indication : aucune, si ce n'est de ne pas se jeter sur les premières orties venues, elles poussent souvent sur des terrains pollués, toujours se renseigner avant cueillette

Suggestion d'utilisation : en infusion, en cuisine

 

Piment de Cayenne (Capsicum minimum)

 

Origine : cultivé

En interne : apéritif, digestif, anti-parasitaires, bactéricide, soulage tous les maux de ventre, immunostimulant, circulatoire, antioxydant, fébrifuge, soulage les maux de tête, contient de la vitamine C, soutient les poumons fragiles, aphrodisiaque

En externe : analgésique local de tous types (douleurs rhumatismales, maux de tête)

Partie utilisée : fruits

Contre-indications : une surconsommation chez des sujets à hémorroïdes peut entraîner une aggravation des symptômes

Suggestion d'utilisation : en cuisine, en huile de macération

 

Romarin (Rosmarinus officinalis)

 

Origine : cultivé

En interne : digestive, dépurative, stomachique, tonique, antispasmodique, immunostimulant, antioxydant, anti-inflammatoire, cholagogue, carminatif, stimulant général, contraceptif, expectorant, bactéricide, cardiotonique

En externe : cicatrisant, antiseptique, relaxant, décontracturant

Partie utilisée : feuilles, fleurs

Contre-indications : contre-indiqué pour les femmes enceintes, et en cas d'inflammation intestinale, irritation rénale à haute dose, son HE est neurotoxique à haute dose.

Suggestion d'utilisation : en cuisine, en infusion, en macération huileuse

 

Ronce (Rubus fructicosus)

 

Origine : sauvage

En interne : astringente, tanique, anti-inflammatoire des muqueuses

Partie utilisée : jeunes feuilles de printemps uniquement

Contre-indication : aucune

Suggestion d'utilisation : en infusion

 

Rose des Provins (Rosa gallica officinalis)

 

Origine : cultivée

En interne : carminative, laxative, décongestionnante, fébrifuge, anti-inflammatoire, astringente, antalgique, antinauséeuse, antimicrobienne, apaisante et stimulante pour le moral, immuno-fortifiante, (source de vitamine C, A, B et K), antispasmodique, régule les désagréments des règles et de la ménopause

En externe : tonifie la peau, limite les petites infections, soulage les inflammations de coups ou entorses

Parties utilisées: sommités fleuries, fruits, feuilles

Contre-indication : déconseillée pour les femmes enceintes

Suggestions d'utilisation : en infusion, en décoction pour la peau, en macération huileuse, en hydrolat

 

Sarriette (Satureia montana)

 

Origine  : sauvage

En interne : digestive, stomachique, cholagogue, antispasmodique, carminative, antiseptique, stimulante voire aphrodisiaque, immunostimulante

Partie utilisée : feuilles

Contre-indications : son HE peut être hépato-toxique à haute dose ou sur une longue période et contre-indiquée en cas d'ulcères gastro-duodénaux

Suggestion d'utilisation : en cuisine, en infusion

 

Sauge (Salvia officinalis)

 

Origine : cultivée

En interne : tonique, carminative, antiseptique intestinal, dissipe nausées et ballonnements, hypoglycémiante, antisudorale, oestrogène-like, fébrifuge

En externe : cicatrisante, bactéricide, anti-rhumatismale

Partie utilisée : feuille juste avant floraison

Contre-indications : contre-indiquées en cas de fibrose ou mastose, déconseillée aux femmes enceintes, allaitantes ou victimes d'un cancer hormono-dépendant, déconseillée aux enfants, aux personnes épileptiques

Suggestion d'utilisation : en cuisine, en infusion, en décoction pour gargarismes ou lotion pour la peau

 

Souci (Calendula officinalis)

 

Origine : cultivé

En interne : sudorifique, oestrogène-like

En externe : anti-inflammatoire, cicatrisant,anti-infectieux, soutien de la santé de la peau

Partie utilisée : sommité fleurie

Contre-indications : déconseillé aux femmes enceintes et aux femmes dont les règles sont trop abondantes

Suggestion d'utilisation : en infusion à petite dose, en macération huileuse

 

Thym (Thymus vulgaris)

 

Origine : sauvage

En interne : tonique, digestif, antiseptique, antispasmodique, carminatif, stimulante, diurétique, fébrifuge, pectorale, nettoie les voies urinaires, soutien à la désintoxication alcoolique

En externe : antifongique, soulage en massage rhumatismes et sciatique

Partie utilisée : parties aériennes

Contre-indications : à trop forte dose l'infusion peut devenir excitante, toxique pour le foie ou augmenter la tension

Suggestions d'utilisation : en cuisine, en infusion, en décoction sur peau ou cuir chevelu, en macération huileuse

 

Tilleul (Tilia europea)

 

Origine  : sauvage

En interne : calmant, sudorifique, diurétique, fébrifuge, fluidifie le sang, adoucissant, mucilagineux

Partie utilisée : bractées fleuries

Contre-indication : aucune

Suggestion d'utilisation : en infusion

 


Verveine (Lippia citriodora)

 

Origine : cultivée

En interne : tonique, stomachique, digestive, antispasmodique, favorise la venue du sommeil, veinotonique

En externe : lotion tonique pour la peau

Partie utilisée : feuilles

Contre-indication : déconseillée aux personnes sensibles aux gastrites

Suggestion d'utilisation : en infusion, en sirop, en décoction, en hydrolat